Handicap

La plateforme de services : l’innovation au service du parcours de la personne accompagnée

L’action sociale et médico-sociale s’adapte enfin à une évidence : les personnes vulnérables ne doivent plus subir les cloisonnements d’une offre de service pensée dans une simple logique de places mais doivent pouvoir bénéficier d’un parcours sans ruptures et des prestations adaptées à leurs besoins.
Ces orientations, confirmées par le rapport PIVETEAU, qui se prolonge dans la « feuille de route DESAULLE », fondent cette dynamique nouvelle et irréversible des politiques publiques qui va amener les établissements et services à conforter voire amplifier leurs transformations déjà à l’œuvre.

Télécharger (pdf - 493,7 kB)

Accompagner l’avancée en âge des adultes en situation de handicap

Le processus de vieillissement chez la personne handicapée entraîne la
survenue de nouveaux facteurs de vulnérabilité en lien avec l’amoindrissement de ses capacités fonctionnelles et l’apparition de pathologies nouvelles qui s’ajoutent à la situation de handicap préexistante. Il est donc nécessaire de repérer au plus tôt les effets du vieillissement afin de prévenir les ruptures de parcours et d’adapter l’accompagnement des usagers.

Télécharger (pdf - 488,2 kB)

Parcours inclusif et scolarité

La réussite des parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap résolument inclusifs suppose non seulement une modification profonde des organisations tant scolaires que médico-sociales des représentations et des pratiques professionnelles pour aller vers une école résolument inclusive.

Télécharger (pdf - 573,4 kB)

Passer d’une logique d’IME à celle de dispositif en SESSAD vers une démarche inclusive

Les unités d’enseignement externalisées et les pôles de compétences et de prestations externalisées représentent de nouvelles façons d’accompagner l’enfant dans un parcours scolaire inclusif.
Ces dispositifs interrogent les pratiques professionnelles au travers la notion de parcours, de dispositifs et de trajectoires en prenant en compte des approches interdisciplinaires construites sur des logiques de partenariats et de réseaux.

Télécharger (pdf - 434,3 kB)

Fonctionner en dispositif ITEP

Les ITEP reçoivent des enfants et des jeunes vivant des situations complexes. La parution du décret n° 2017-620 du 24 avril 2017 relatif au fonctionnement des établissements et services médico-sociaux en dispositif intégré oblige à sortir des logiques habituelles de prise en charge et amènent les professionnels à penser la complexité des situations rencontrées. Les réponses apportées doivent être multiples relevant à la fois du sanitaire, du social, du médico-social, du pédagogique et de l’éducatif.
Fonctionner en dispositif dans le cadre des politiques contemporaines d’inclusion permet de dépasser les logiques d’établissement et de service au profit de la continuité des parcours de vie, de santé et de scolarisation des jeunes relevant d’ITEP.

Télécharger (pdf - 560,5 kB)

Gérer les situations de conflit et de violence

Dans les établissements et services se consolide l’idée que les agirs violents des personnes en situation de handicap en direction d’eux-mêmes, des professionnels ou entre pairs
augmentent. Cette perception, même si elle ne peut pas toujours être objectivée et quantifiée, est due à plusieurs facteurs qu’il s’agit de bien identifier pour adapter les pratiques aux situations de violence rencontrées.

Télécharger (pdf - 573,9 kB)

Manutention des personnes en situation de handicap

La manutention des usagers est souvent considérée comme une activité complexe, répétitive, et exigeante physiquement. Pourtant, il s’agit d’actes quotidiens dans l’accompagnement des usagers. Plus qu’une simple manipulation, les techniques de manutention permettent de stimuler les capacités physiques, cognitives et sensorielles de la personne.

Télécharger (pdf - 361,5 kB)

Les comportements-problèmes : comprendre et prévenir

Les comportements d’usagers considérés comme des « problèmes » constituent aujourd’hui une source de difficultés majeures pour les professionnels des établissements ou services. Majeures pour les professionnels eux-mêmes, souvent démunis techniquement et réduits à gérer leur culpabilité impuissante, voire leur usure, lorsque les problèmes augmentent et que la situation se détériore.

Plus graves encore, sans aucun doute, pour les usagers, parce que ces comportements ont des répercussions gravissimes sur leur qualité de vie, leur santé, leur réseau social, et conduisent régulièrement à des ruptures de leur parcours et à des pertes objectives de chances.

Comprendre, dans une approche systémique, écologique et fonctionnelle, les conditions d’émergence des « comportements-problèmes », savoir prévenir, savoir répondre, savoir maintenir les bonnes attitudes, et lutter contre des réflexes contreproductifs, constituent par conséquent un capital de compétences indispensable à un moment où les profils des usagers changent du fait des effets, de plus en plus perceptibles, du virage ambulatoire et de la cohabitation de publics
différents dans les établissements.

L’ANESM a publié une recommandation sur cette question, dans la perspective d’outiller les professionnels du secteur du Handicap : la formation s’appuie sur son référentiel théorique pour le traduire dans la pratique.

Télécharger (pdf - 979 kB)